Adhérents

Top Panel

L’Office national des transports (ONT) a réalisé en 2004 un bénéfice record estimé à 105,25 millions de dirhams, en hausse de 40 pc, et un chiffre d’affaires en progression de 4,40 pc par rapport à 2003, a indiqué la Map citant le directeur général de l’ONT, M. Mohamed Lahbib El Gueddari.

Intervenant lors du conseil d’administration de l’Office, qui s’est tenu récemment à Rabat sous la présidence du ministre de l’Equipement et du Transport, M. Karim Ghellab, le DG de l’ONT a indiqué que l’activité de l’Office n’a pas été affectée par la baisse des prix qui a marqué l’année 2004, en témoigne le tonnage transporté qui a augmenté de 16,30 pc et les tonnes kilométriques qui ont progressé de 3,30 pc.

L’Office a pu aboutir à ces résultats grâce à la poursuite des efforts de rationalisation et d’amélioration de la gestion. Il a pu ainsi couvrir la totalité de ses charges et dégager un bénéfice record de 105,25 MDH (+40 pc), contre 75,59 MDH en 2003, 64,4 MDH en 2002, lit-on dans un communiqué publié à l’issue de ce conseil.

M. El Gueddari a passé en revue les nouveaux projets qui s’inscrivent dans la stratégie de diversification des activités de l’ONT, à travers le développement de nouveaux métiers et services afin de renforcer sa position et multiplier ses sources de revenus et pour participer à l’épanouissement du secteur de transport et de la logistique au Maroc, en particulier.

Il a notamment cité dans ce cadre la construction et la gestion d’un réseau de plates formes logistiques, dont la première phase concernera Casablanca, Tanger et Agadir, l’achat de remorques frigorifiques pour participer, entre autres, à l’exportation des agrumes vers l’Europe et le développement de l’activité des gares routières voyageurs, en en faisant un véritable métier.

Pour financer ces investissements, ajoute le même communiqué, l’ONT compte revaloriser son patrimoine foncier en réalisant des centres d’affaires et des hôtels dans les villes touristiques, contribuant ainsi à la mise en oeuvre du "Plan Azur".

Après avoir passé en revue les principales mesures et actions entreprises en 2004, M. El Gueddari a abordé le budget de l’exercice 2006, qui "s’inscrit dans le même esprit que la loi de finance 2006, reposant sur l’adoption d’une gestion axée de plus en plus sur les résultats et l’efficacité". Ainsi, les charges d’exploitation subiront en 2006 une baisse de 2,26 pc pour compenser la diminution, dans les mêmes proportions, du chiffre d’affaires, estime l’ONT.

Le budget d’investissement de l’Office s’élèvera en 2006 à quelque 159,3 MDH et portera notamment sur les études préalables à la valorisation du patrimoine, le plan de formation, la création de centres logistiques, la poursuite du programme d’aménagement des agences, le développement du système d’information et la création d’une filiale chargée de la gestion des centres logistiques.

Pour sa part, M. Ghellab a mis l’accent sur la phase décisive que traverse le secteur du transport en général et l’Office en particulier, rappelant que suite à l’achèvement de la période transitoire 2000-2003, consacrée à la mise à niveau du secteur, l’ONT est passé par une seconde phase consacrée à son repositionnement stratégique et enfin l’étape en cours axée sur sa diversification, parallèlement à la préparation de sa transformation en société anonyme.

La loi 25-02 officialisant cette transformation a été adoptée par les deux chambres du Parlement et publiée au bulletin officiel du 1er décembre 2005. Les mesures accompagnant cette transformation ainsi que les dates des transferts sont actuellement en phase d’approbation, a précisé M. Ghellab, cité par le communiqué.

Le ministre a passé en revue les projets d’investissement programmés par l’Office et qui s’inscrivent dans sa stratégie consistant à garantir son repositionnement stratégique dans le secteur des transports et de la logistique et d’assurer sa pérennité à long terme.

L'Opinion édité le: mercredi 15 février 2006.

Ajouter un Commentaire